« Le bonheur n’est pas chose aisée.

Il est très difficile de le trouver en nous, il est impossible de le trouver ailleurs. »

Bouddha

J’ai une bonne et une mauvaise nouvelle pour vous.

La bonne, c’est que vous avez déjà tout pour réussir.

Souvent on suit une fausse piste : croire qu’il nous manque quelque chose pour être heureux. Alors on cherche à l’extérieur de nous même : un meilleur job, une plus grande maison, plus de connaissances, encore un stage de développement personnel…

Mais en fait, vous avez déjà tout pour réussir : vous vous inquiétez de savoir comment apprendre la loi d’attraction ? Mais vous l’utilisez déjà parfaitement. La preuve, regardez tout ce que vous avez attiré dans votre vie jusqu’à présent ! Ce qu’il vous *manque* dans ce cas, c’est d’accepter votre responsabilité dans tout ce que vous créez, « bon » ou « mauvais ».

Vous cherchez à apprendre à méditer ? Vous écoutez des sons binauraux ou la méditation 3G ? Mais, quand vous décompressez, le regard dans le vague… Vous n’êtes pas « passé en alpha », là ?

Revenez au naturel, le vrai, et tout redevient plus clair.

La mauvaise nouvelle, vous l’avez peut-être déjà deviné, c’est que tout ce que vous faites « si bien », vous le faites inconsciemment. En clair, la loi d’attraction ou les fréquences de votre cerveau se fichent que vous sachiez comment elles fonctionnent ou même si elles existent. Elles fonctionnent de toute manière sans l’accord de votre esprit conscient.

D’où votre insatisfaction à ne pas recevoir ce que vous aimeriez : vous avez travaillé inconsciemment à créer autre chose, en fonction d’une programmation plus ou moins automatique (et plutôt plus que moins).

Alors oui, vous pouvez étudier la loi d’attraction et surtout méditer chaque jour, cela peut être très utile pour prendre conscience de ces mécanismes à l’œuvre en silence. Mais surtout il faut chercher à ce que cet état d’esprit vous accompagne au quotidien. A quoi bon 30 minutes de méditation, si le reste des 24 heures, les automatismes sont seuls maîtres à bord ?

Quelques breaks de prise de conscience, le long de la journée, sont vites effectués (avec quelques respirations par exemple) et sont bien utiles pour se recentrer et reprendre le contrôle.

Vous pourrez aussi prendre plus facilement conscience de toutes ces petites pensées qui vont et viennent, toutes ces impressions, ces légers sentiments de satisfaction / insatisfaction, plaisir / déplaisir, (etc…) qui interviennent tout au long de la journée. Ils sont les indicateurs de ce qui se trame derrière le rideau de l’inconscient.

Alors, levez le voile et rappelez-vous consciemment de ce que vous voulez vraiment, faites place nette à plusieurs reprises dans la journée et pas seulement une fois de temps en temps.

« Clarity about what YOU really, truly want is actually a rare thing – found in just about everybody who gets what they want.« 
– Dan Kennedy

Ma traduction :

« Être clair et limpide à propos de ce que vous voulez vraiment, c’est une chose rare. Si rare, qu’elle se retrouve chez tous ceux qui obtiennent ce qu’ils veulent. »